Le blog immobilier de l’agence Allain
26 déc

Laissez le propriétaire de votre appartement en location à Locmariaquer organiser des visites !

124©-victor-zastolskiy-copy

Vous avez décidé de quitter votre appartement en location à Locmariaquer ? Que ce soit vous qui avez donné congé ou votre propriétaire qui vous a signifié son intention de vendre, vous devez le laisser organiser des visites durant la durée de votre préavis. On vous comprend : faire entrer des inconnus chez soi n’est jamais agréable, toutefois vous n’avez pas le choix. Mais la loi a prévu que le propriétaire peut faire visiter son logement au maximum durant deux heures par jour ouvrable. Évidemment, il ne peut pas débarquer à l’improviste : il est tenu de vous prévenir quelques jours avant son passage et il ne peut faire visiter ni le dimanche ni les jours fériés. Il n’a aucun droit de venir en votre absence et sans votre permission. Si c’était le cas, vous pourriez vous retourner contre lui et porter plainte pour violation de domicile.

La rentabilité locative de son logement doit être assurée
Rassurez-vous, en général, les visites ne s’enchaînent pas un rythme effréné et l’appartement devrait être soit vite reloué soit vite vendu. Si votre propriétaire a réalisé un investissement locatif, peut-être a-t-il contracté un prêt. Mettez-vous donc à sa place : il a sûrement besoin du versement du loyer pour couvrir une partie de sa mensualité. Tout investissement locatif présente des risques pour l’investisseur. Si la rotation dans le logement est importante et qu’à chaque fois le propriétaire met 4 mois à retrouver un locataire, c’est autant de loyers qu’il ne perçoit pas et qui entament fortement la rentabilité de son investissement.

Vous quittez l’appartement en location que vous occupez à Locmariaquer ? N’oubliez pas non plus d’adresser un courrier en recommandé avec accusé de réception à votre propriétaire pour le prévenir de votre départ. Et rendez-lui un appartement propre. L’état des lieux n’exige pas que vous nettoyiez le logement que vous vous apprêtez à quitter de fond en comble, mais c’est une question de correction.

C.V. / Bazikpress © victor zastol’skiy

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée