Le blog immobilier de l’agence Allain Immobilier
28 mar

Quel est le profil des emprunteurs pour un bien immobilier à Locmariaquer !

AdobeStock_192301067

Alors qu’en janvier les taux accordés aux emprunteurs s’établissaient en moyenne à 0,86% sur 10 ans, 1,15% sur 15 ans, 1,35% sur 20 ans et 1,66% sur 25 ans, le courtier Cafpi propose des taux encore très attractifs avec 0,75% sur 10 ans, 1,10% sur 15 ans, 1,25% sur 20 ans et 1,45% sur 25 ans. De quoi se réjouir donc… Mais est-ce suffisant pour booster le marché immobilier à Locmariaquer comme ailleurs ?

« La demande a fortement baissé fin 2017 et les risques de ralentissement du marché immobilier en 2018 sont importants », souligne Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi. Les grands perdants ? Les primo-accédants. Entre les prix de l’immobilier qui ont progressé partout, les taux un peu plus élevés et la baisse des aides de l’État, ils ne sont plus vraiment à la fête. Vous souhaitez acheter un logement à Locmariaquer ? Ce sera le premier ? Voici le profil des emprunteurs. Vous reconnaîtrez-vous ?

Premiers signes de désolvabilisation chez les primo-accédants
Durant le mois de janvier, la part des primo-accédants est repartie à la baisse, à 47% contre 60%. « La réforme du PTZ et la suppression des APL Accession commencent à montrer leurs effets pervers, précise Philippe Taboret. Sans ces aides, les ménages les plus modestes ont plus de difficultés à finaliser le financement de leurs acquisitions. Il est à espérer que la conférence de consensus sur le logement en cours incite le gouvernement à faire machine arrière sur ces sujets.» Face aux baisses des aides depuis le début de l’année, les primo-accédants voient leur emprunt moyen diminuer par rapport au mois dernier. Il atteint 196 604 € sur 235 mois contre 200 153 € sur 239 mois en janvier avec un effort en forte hausse, passant de 4,21 années de revenus il y a un mois à 4,83 années aujourd’hui.

Accédants : très prudents en ce début d’année
S’ils sont moins impactés par les réformes, les autres accédants ont également joué la prudence en janvier. En maintenant leur effort (4,64 années de revenus, contre 4,63 en janvier), leur emprunt moyen se retrouve en baisse avec 190 795 € sur 187 mois, contre 215 691 € sur 199 mois le mois dernier.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée